Credit conso
Publié le 24 Octobre 2016 à 08h50 - 475 v.

Le statut de freelance ne nécessite aucun financement

Pour votre carrière professionnelle, vous souhaiterez travailler indépendamment de qui que ce soit, avec votre propre matériel et pour votre compte, un statut de choix vous est suggéré : le statut de freelance.

Qu’est-ce que le statut de freelance ?

Pour pratiquer en toute légalité votre activité, pour offrir vos services à des personnes physiques et morales, tout ceux qui mènent leurs activités sans liens de subordination à un supérieur hiérarchique et pour leurs propre compte se devront de définir leurs statut juridique afin de jouir d’un régime social et fiscal favorable au développement de leurs projets. Ainsi, tout freelance a la possibilité d’opter pour l’exercice de la profession libérale entre autres et donc de bénéficier du statut d’entreprise individuelle, d’autoentrepreneur, d’entrepreneur individuel à responsabilité limité ou bénéficier des statuts d’une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée. Au sein des sociétés civiles : libérale, professionnelle, de moyens et des sociétés d’exercice libéral à responsabilité limité, les professionnels freelances ont la possibilité de s’associer pourvu qu’ils exercent la même activité.

Le travailleur en freelance est un non salarié qui dispose de son temps et de son planning de réalisation des tâches pour le compte des particuliers ou des entreprises. Aucune contrainte d’horaires ou de durée légale du travail ou d’une autorité hiérarchique ne pèse sur lui. Il se doit de mener à bien une mission dont il a la charge et dont l’échéance, le lieu de réalisation des travaux ont été préalablement définit entre le client et le freelance.

Comment devenir un freelance ?

Pour bénéficier du statut de freelance, il est judicieux de bien définir l’organisme dont dépend votre activité. Ainsi, les professionnels qui exercent la profession libérale devront se faire enregistrer auprès du centre de formalités des entreprises (CFE) de l’Urssaf, les commerçants à la chambre de commerce et d’industrie de la région où l’activité sera exercée, les artistes et auteurs des œuvres originales devront se faire enregistrer auprès de l’AGESSA ou de la Maison des artistes.

A t-on besoin d'un financement pour prétendre être un freelance?

Aucun financement n’est exigé pour vous permettre de bénéficier du statut freelance. Les outils de travail sont ceux du professionnel. Le freelance vend pour la plupart du temps son art, sa matière grises et dispose des moyens pour réaliser des missions qu’il va négocier auprès des clients. En fonction de l’activité exercée, le freelance peut exercer sa mission de son domicile comme dans un local approprié. Aucun montant minimal d’apport ne lui est imposé. Il se lance dans son activité avec les moyens dont il dispose en remplissant uniquement les formalités administratives à l’instar de l’inscription dans les CFE.

Les publications similaires de "finance divers"

  1. 7 Sept. 2017Pour se lancer, M. Bonneterre comme de nombreux entrepreneurs a dû emprunter88 v.
  2. 23 Oct. 2016Comment gérer ses finances dans le football selon Eric Olhats431 v.
  3. 18 Oct. 2016Une SCPI pour une placement d'épargne sécurisé583 v.
  4. 14 Juil. 2016L'avis sur la loi Pinel de Gérard notre spécialiste en Finance423 v.
  5. 21 Mai 2016Se faire un revenu complémentaire avec Internet389 v.