Credit conso
Publié le 20 Mars 2016 à 08h00 - 488 v.

Les taux de crédit immobilier repartent en baisse début 2016

D’après un certain nombre de courtiers, le début d'année 2016 a marqué un nouveau recul des taux de credit immobilier. En effet, il s’avère que les banques ont de nouveau abaissé leurs taux qui s'échelonnent de 0,05 à 0,30 point en fonction des durées et profils. Ce qui donne des moyennes de 2,10% sur 15 ans, 2,30% sur 20 ans et 2,62% sur 25 ans d'après l'intermédiaire. En ce moment, les taux se rapprochent des taux de planchers remarqués au printemps 2015 ; aussi, la souscription à un crédit immobilier coûte moins cher qu'en fin d'année 2015. Cependant, il est encore temps d’envisager des renégociations.

Des taux proches du plancher de 2015

Ce n’est pas aussi surprenant de voir les taux baisser de nouveau ; les banques visent à attirer une nouvelle clientèle à travers le crédit immobilier. C’est pourquoi, il y a lieu une forte concurrence aux effets bénéfiques pour les emprunteurs. Néanmoins, le fondateur du courtier Immoprêt Ulrich Maurel évoque dans son baromètre mensuel publié le 4 février : « Cela ne veut pas dire pour autant que les banques n'appliquent pas les mêmes règles de prudence qu'auparavant, elles sont toujours sensibles à la stabilité de l'emploi de l'emprunteur et à sa capacité d'autofinancement. Un apport accroît considérablement ses chances d'obtenir un crédit, surtout pour couvrir les frais de notaires. ». Pour les plus chanceux investisseurs qui répondent aux critères de sélection des établissements d’emprunt, il s’agit là d’une opportunité à saisir, ou encore une période idéale pour concrétiser les projets immobiliers. Une analyse certifiée par les données compilées par l'observatoire Crédit Logement / CSA : les taux étaient tombés à 2,01% en moyenne en juin 2015, et se situaient à 2,15% seulement en janvier 2016, soit 0,14 point d'écart seulement. Pour l’heure, il demeure difficile d’espérer que les taux puissent descendre encore plus dans un proche avenir.

Renégocier reste possible

Ceux qui sont en mesure d’en profiter ne se résument pas uniquement aux primo-accédants, qui sont portés par le nouveau prêt à taux zéro (PTZ). Il est toujours possible d’entamer des démarches de renégociation sur un crédit en cours. Le 4 février, la lettre d'Empruntis a diffusée : « La meilleure preuve est qu'une enseigne qui avait mis des malus aux dossiers de renégociation les supprime ». De ce fait, il est encore temps, et à cela, Cécile Roquelaure ajoute, « mais n'attendez pas la fin du premier trimestre car si les banques font le plein, elles pourraient à nouveau être moins accueillantes ». Pour ceux qui ont déjà pris l’initiative de faire racheter leur créance, Crédixia rappelle dans son communiqué du 4 février : « il y a encore des opportunités pour faire des économies (...) grâce au rachat de l'assurance de prêt désormais autorisé par la loi Hamon pendant la première année ».

Par conséquent, que soyez un candidat à l’achat, ou à l’emprunt, sachez que les opportunités sont au présent.

Les publications similaires de "Actus"

  1. 3 Juil. 2017Moins de crédits conso au printemps 2017144 v.
  2. 26 Juin 2017Comment obtenir un prêt personnel meilleur taux185 v.
  3. 20 Sept. 2016Quels sont les avantages et les inconvénients du crédit de consommation412 v.
  4. 9 Sept. 2016Qu'est-ce que le crédit de France ?383 v.
  5. 5 Mai 2016Souscrire au bon crédit à la consommation498 v.
  6. 24 Mars 2016PERP : une niche fiscale idéale477 v.
  7. 20 Fév. 2016Vos droits sur le crédit à la consommation479 v.